Mam’zelle va avoir un an et depuis sa naissance, elle porte des couches lavables. Ce choix faisait suite à une prise de conscience globale. Pendant ma grossesse, je m’étais rensiegnée sur les différents types de couches disponibles. Entre le lange à plier (trop compliqué pour être appliqué à la crèche) et la TE1 (troooooop chère !), nous avons opté pour les Bambino mio. Voici quelques avantages que j’ai relevés :

  • les seules disponibles dans un magasin proche de chez nous

  • investissement de départ : 85 €

  • peuvent être préparées à l’avance ( pratique pour la crèche)

  • sèchent très rapidement

  • ne font pas un énorme popotin

  • ...

Ces couches se composent d’une culotte de protection imperméable, d’un rectangle de tissu à plier en 3 et d’un papier de protection. Le lange se change à chaque fois, le papier se jette et la culotte peut resservir une fois sèche. Il faut changer de culotte de protection au fur et à mesure que l’enfant grandit (à peu près tous les 2 kilos) mais les langes en tissu servent plus longtemps. Mam’zelle porte toujours les mêmes qu’à la naissance mais il est vrai que ça devient juste pour la nuit. On tourne avec une quinzaine de langes et 7 culottes. Je fais deux lessives de couches par semaine.

Nous en sommes ravis. J’ai d’ailleurs pu racheter des culottes de protection sur Ebay pour presque rien. Seul bémol : Mam’zelle était en allaitement exclusif jusqu’à six mois et il y a parfois eu quelques débordements. Hier, une collègue m’a demandé des renseignements à propos du nombre de couches à acheter, de l’entretien et elle est décidée à les utiliser pour son bébé de février et bien , j’avais l’impression d’avoir accompli quelque chose de bien !